Dernière heure  

Sénégal : Le Pastef, le parti d’Ousmane Sonko, dissout

C’est un communiqué publié par le ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Abdoulaye Diome qui donne l’information.
Selon lui, le PASTEF n’aurait pas respecté certaines obligations dues aux partis politiques.

« Le parti politique PASTEF, à travers ses dirigeants et ses instances, a fréquemment appelé ses partisans à des mouvements insurrectionnels, ce qui a entrainé de lourdes conséquences, incluant de nombreuses pertes en vies humaines, de nombreux blessés, ainsi que des actes de pillage et de saccage de biens publics et privés. Les dernières en date sont les graves troubles à l’ordre public enregistrés au cours de la première semaine du mois de juin 2023, après ceux du mois de mars 2021 », mentionne la note.

Antoine Félix Abdoulaye Diome explique également que les biens du PASTEF seront liquidés conformément aux dispositions légales en vigueur.

Cette décision de l’Etat sénégalais intervient 4 jours après l’arrestation d’Ousmane Sonko, président du PASTEF, le vendredi 28 courant. Celui-ci s’était permis de « tabasser » un gendarme en civil qui lui a fait des photos après qu’il se soit rendu à la mosquée ce jour.

Le dispositif sécuritaire déployé au tour de sa maison au quartier Keur Gorgi avait été levé quelques jours auparavant.

Amadou KONE

Read Previous

Coup d’Etat au Niger : Après ses menaces, la CEDEAO désavouée par le Burkina Faso, le Mali et la Guinée

Read Next

Cohésion sociale : Geoffroy Kouao se prononce sur le rôle des rois et chefs traditionnels

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Most Popular