Délabrement des services publics au Mali : une porcherie à la Maison du Hadj de Bamako !

Les toilettes de la Maison du Hadj, sise à Hamdallaye dans la Commune IV du District de Bamako n’ont rien à envier à une porcherie. A notre passage la semaine dernière, le constat était très amer. Des WC cassées ou inexistantes laissant voir des excréments, des toilettes bourrées de bouteilles et de sachets d’eau vides. L’accès de certaines toilettes était presque impossible. A l’intérieur, l’eau coule à flot sans interruption. Une situation très difficile à vivre pour les pèlerins et les travailleurs de la Maison du Hadj.

Le témoignage sous anonymat d’un agent de Securicom, l’entreprise chargée de la sécurité des pèlerins, est édifiant: « C’est ce que nous vivons ici. Les pèlerins sont obligés de faire leurs besoins naturels dans ces tristes conditions. Vous voyez, il existe une vingtaine de toilettes ici à la Maison du Hadj de Bamako et elles sont toutes sales et délabrées et pleines d’excréments. Depuis que nous sommes ici dans le cadre de la sécurisation des pèlerins, je n’ai jamais vu personne balayer ou laver ces toilettes. On nous dit que c’est une Maison de l’Islam, mais regardez vous-mêmes comment elle est dans un état d’insalubrité avancée. Ces pèlerins ont payé des millions pour être ici. Et dire que la Maison du Hadj leur a réservé un cadre de vie aussi malsain, c’est vraiment décevant ! »

Selon ce dernier, les chambres réservées pour le séjour des pèlerins venus de l’intérieur du pays sont également abandonnées à la merci de la poussière. «Les chambres et les lits sont tous sales, trop sales pour être attribués à des pèlerins. Il n’ya vraiment aucune hygiène dans cette maison », a-t-il ajouté.

La question que l’on peut se poser après ce passage à la Maison du Hadj est très simple : comment un lieu dédié à l’islam, une religion de propreté,  peut-il atteindre un tel degré de saleté ?

Ousmane BALLO

Source : Ziré-hebdo

(Visited 70 times, 1 visits today)