Fête de Tabaski à Bamako : les moutons attendent désespérément preneurs !

Bamako- ziré-infos.com– la haute du prix des moutons cette année sur les marchés de bétails commence à intriguer sérieusement les fidèles musulmans à cette approche de fête de Tabaski. L’une de nos équipes a fait le tour de certains parcs à bétails du district de Bamako. Sur ces différents marchés, les moutons cherchent désespérément preneurs.

A une semaine de la fête de Tabaski, les marchés à bétails de Bamako devient de plus en plus inondés de moutons. Le prix excelle et d’autres bétails continuent d’arriver. Nous sommes au parc de Faladje, les moutons sont là. Quelques clients viennent. « Généralement, j’achète mon mouton bien avant ce mois-ci (mois de la fête). Mais cette année, j’ai dû attendre quelques semaines avant la fête et je suis venu trouver que le prix a vraiment augmenté. D’habitude, les moutons que je trouvais entre  50 milles et 60 milles francs CFA sont entre 80 et  100 milles francs CFA cette année. C’est vraiment difficile », a souligné, Mamadou Diallo, un client.

Le constat est le même au Parc de Lafiabougou-Koda, ceux de l’ACI 2000, de Sanfil et de l’Hippodrome. Ousmane Guindo est un vendeur au parc de l’Hippodrome. Il explique : « Vous savez, cette année la principale raison de l’augmentation du prix des moutons est dû à l’insécurité. Les fournisseurs rencontrent d’énormes difficultés pour amener les moutons à Bamako. Les propriétaires des camions refusent catégoriquement d’aller dans les petits villages par peur d’insécurité. Nous qui venons de la région de Mopti, nous risquons toute notre vie pour amener les moutons et cela en déployant énormément de moyens financiers ».

Entre la situation économique difficile à Bamako et l’insécurité dans le centre du pays (région d’élevage), les Bamakois sont, pour l’instant, contraints de payer cher pour se procurer de moutons de fête.

Amadou Kodio, Ziré-infos.com

(Visited 57 times, 1 visits today)