Second tour du scrutin présidentiel au Mali : « comment frauder quand on a l’assurance de l’estime de son peuple !» (IBK)

C’est aux environs de 9 heures 05mn que le président candidat, Ibrahim Boubacar Kéita (IBK), a accompli son devoir civique pour le second tour de l’élection présidentielle au bureau N°14 du centre de vote de l’école fondamentale AB de Sébénicoro en commune IV du district de Bamako.

Accompagné de son épouse, Mme Keita Aminata Maiga, du Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maïga et des membres de l’Alliance Ensemble Pour le Mali (EPM),  IBK, après avoir glissé son bulletin dans l’urne, a confié à la presse : « Mission accomplie, un immense soulagement. Il reste maintenant au peuple malien à redéfinir ce qu’il souhaite comme avenir entre les mains de qui ? C’est lui qui décidera aujourd’hui, quelle que soit cette décision, nous l’assumerons tranquillement, sereinement, en confiance ».

En saluant la grande maturité politique, démocratique du peuple malien, IBK a souligné : « Nous avons voulu ces élections apaisées, et Allah  semble nous avoir entendu. Le premier tour, nous l’avons fait sous une pluie fine, et voici qu’aujourd’hui nous sommes en train de conclure sous une autre pluie. L’Afrique est l’Afrique des signes, cela ne trompe pas. Donc, merci au peuple malien, merci à Allahou Soubhana Wat’Allah. Ce peuple se remet en ligne pour son ascension, la trame de solution se met en place et je gage que tout ce que nous avons connu comme difficulté sera de plus en plus et désormais derrière nous, telle le veut l’histoire de ce pays-là. Je le dis et je le répète, nous fûmes quand beaucoup n’étaient pas, nous sommes et nous demeurerons, et tel est notre destin, nous l’assumerons ».

IBK a également déclaré : « Qu’on ne réponde à aucune provocation. Que chacun soit d’une très grande vigilance, et des manœuvres dont nous savons qu’elles seront à l’œuvre pour faire croire que nous serions dans les logiques de fraude, comment frauder quand on a l’assurance de l’estime de son peuple. Par contre il y’aura des mises en scène ».

Le candidat Ibrahim Boubacar Kéita a enfin conclu par un souhait que cette journée électorale se termine comme elle doit se terminer dans la fête de la démocratie.

Ousmane BALLO, Ziré-infos.com

 

(Visited 123 times, 1 visits today)