[Direct] Présidentielle au Mali : les bureaux de vote ont commencé à ouvrir

Le second tour de l’élection présidentielle malienne, ce dimanche 12 août, oppose le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta au candidat de l’opposition Soumaïla Cissé, de l’Union pour la République et la démocratie. Huit millions d’électeurs sont attendus aux urnes. Suivez en direct cette journée de vote.

Contexte :

– Ibrahim Boubacar Keïta est arrivé en tête du premier tour du scrutin avec 41,4 % des voix. Son adversaire Soumaïla Cissé a obtenu 17,8 % des voix.

– Aliou Diallo, avec près de 8 %, et l’ancien Premier ministre Cheick Modibo Diarra, avec 7 % des suffrages exprimés, sont arrivés respectivement en troisième et quatrième positions. Ils n’ont donné aucune consigne de vote.

Pour réactualiser l’article,  cliquez ici

s universel (TU),

9h40 : Au bureau de vote n°9, à Bamako.

Bamako, le 12 août 2018. © REUTERS/Luc Gnago

8h30 : Le bureau 30, dans le quartier Hippodrome de capitale malienne, a également ouvert à l’heure. Le président et ses assesseurs avaient déjà préparé tout le matériel électoral. Mais 30 minutes plus tard, l’affluence est modeste,  constate notre correspondante Coralie Pierret. La pluie a peut-être découragé les électeurs. Seuls deux personnes ont pour l’instant voté.

8h : Dans l’école du quartier Fleuve, dans la commune 3 de Bamako, où se trouve notre envoyée spéciale, Gaëlle Laleix, le bureau de vote vient d’ouvrir. Mais les électeurs ne sont pas encore très nombreux à l’ouverture. Ici, tout est prêt : les bulletins, les cartes d’électeurs. Il en reste 200 à distribuer, preuve que ce scrutin ne passionne pas les foules.

Les Maliens ont en effet une impression de déjà-vu. En 2013, le second tour de la présidentielle opposait déjà Ibrahim Boubacar Keïta à Soumaïla Cissé. Et le premier tour, qui s’est tenu il y a deux semaines, a donné une large avance au président sortant.

C’est une journée électorale sous surveillance qui s’ouvre au Mali pour un scrutin qui ne passionne pas les foules. Ici, devant un bureau de vote de Bamako, le 12 août 2018. © REUTERS/Luc Gnago

7h58 : C’est une journée électorale sous haute surveillance qui s’ouvre ce dimanche. Plusieurs missions d’observation nationales et internationales sont présentes au Mali pour ce second tour.

Le scrutin va également se dérouler sous haute sécurité, alors que la situation sécuritaire s’est considérablement dégradée ces derniers mois dans le pays. Les autorités ont d’ailleurs annoncé l’arrestation hier de trois ressortissants maliens. De source officielle, ils avaient l’intention de commettre des attaques ciblées dans la capitale malienne.

 

…Retrouvez cet article sur RFI.fr

Source : RFI

(Visited 20 times, 1 visits today)