Cécile Kyenge, Chef de la MOE UE

Mali : la MOE UE renouvelle ses appels à la transparence avant le second tour de l’élection présidentielle, et invite les autorités à garantir la liberté d’expression

Bamako, 7 août 2018 – La Mission d’observation électorale de l’UE (MOE UE) au Mali, qui poursuit son observation du processus électoral après avoir suivi la centralisation et la publication des résultats provisoires, renouvelle ses appels à la transparence à l’approche du second tour de l’élection présidentielle prévu le 12 août.

 « La MOE UE prend note avec satisfaction de la publication le 6 août par le ministère de l’Administration territoriale et de la décentralisation (MATD) de la liste détaillée de 871 bureaux de vote où le vote n’a pas pu se tenir », a salué Cécile Kyenge, chef des observateurs de l’Union européenne. « A l’approche du second tour, il serait souhaitable que les autorités prennent toutes les mesures nécessaires de manière à garantir le droit de vote à tous les électeurs », a-t-elle précisé.

« La Mission renouvelle par ailleurs sa demande aux autorités de publier au plus tôt les résultats du premier tour de l’élection présidentielle bureau de vote par bureau de vote, et de faire de même pour le second tour, dans un souci de transparence et conformément aux bonnes pratiques et standards internationaux », a insisté Cécile Kyenge.

Par ailleurs, la MOE UE invite le MATD à rendre publics les chiffres relatifs à la distribution des cartes d’électeur qui se poursuit entre les deux tours, et à prendre toutes les mesures nécessaires pour rendre les cartes non-distribuées disponibles aux électeurs dès l’ouverture des bureaux de vote lors du second tour.

La MOE UE, qui relève que la publication des résultats provisoires a été faite dans les délais légaux, suit le traitement par la Cour Constitutionnelle des résultats ainsi que des recours déposés par des candidats, et renouvelle son appel à statuer dans un esprit de transparence. La Mission demande par ailleurs aux acteurs politiques de privilégier les voies légales pour régler les différends.

Enfin, la Mission de l’UE, tout en invitant les médias au respect des dispositions légales et déontologiques, demande aux autorités de ne pas limiter la liberté d’expression en cette période électorale, et de garantir l’accès sans entraves à internet et aux réseaux sociaux. La Mission insiste notamment sur la nécessité de permettre à la radio Renouveau FM de reprendre rapidement ses programmes. De manière générale, il conviendrait de privilégier la saisine de la Haute Autorité de la Communication (HAC) compétente en premier lieu pour les médias privés.

La MOE UE publiera une nouvelle Déclaration préliminaire à l’issue du second tour de l’élection présidentielle prévu le 12 août.

MOE UE

(Visited 126 times, 1 visits today)