Yacouba Katilé Secrétaire Général de l'UNTM

Relecture du Code des Douanes : Yacouba Katilé veut beaucoup plus de moyens pour les douaniers

Le centre Maeva Palace de Bamako a abrité le mardi 17 juillet 2018 les travaux de la conférence nationale de section de la section syndicale des douanes du Mali. Au cours de cette conférence nationale, il y’ aura le renouvellement du bureau de la section syndicale des douanes, la présentation des rapports d’activités et financiers. Au cours de la cérémonie d’ouverture, le secrétaire général du syndicat des douanes du Mali, Yacouba Katilé, secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs du Mali (UNTM) a fait savoir que malgré certains impairs à la Douane, le dialogue social entre dans la pratique des rapports direction-syndicat.

La cérémonie d’ouverture des travaux était présidée par le directeur général des douanes, Aly Coulibaly. Dans ses mots de bienvenue, le représentant du maire de la commune IV du district de Bamako, Issa Sidibé, a remercié les soldats de l’économie qui contribuent à renflouer les caisses de l’Etat. « Nous sommes arrivés à la fin d’un mandat de 05 ans. Le bureau de la section va vous exposer un rapport moral d’activités et un rapport financier. Nous n’avons aucun doute que vous saurez les apprécier avec objectivité. Le syndicalisme, de plus en plus est un idéal peu accepté par les autorités, cependant que de nombreuses approches de collaboration intelligente sont soit conseillées soit mis en pratique, y compris dans notre pays », a déclaré Yacouca Katilé, secrétaire général du syndicat des douanes du Mali.

Il a précisé que la concertation et le dialogue social permettent une résolution pacifique des divergences de vue, des conflits de compétence ou d’intérêt. « Malgré certains impairs à la Douane, le dialogue social entre dans la pratique des rapports direction-syndicat. Il reste qu’on l’élargisse davantage car les deux concourent pour les mêmes objectifs. La section insiste surtout pour être associé en amont à certains évènements, car ces phénomènes peuvent avoir des impacts sur le travail d’équipe, et sur ses résultats. Il ne s’agit pas là d’une prétention inappropriée, car l’implication des syndicats aux conditions de travail, est une donnée conçue par l’Organisation internationale du travail (OIT) et ratifiée par le Mali », a-t-il dit.

En outre, il a souhaité la nécessité de renforcer les capacités de chaque travailleur de manière que cela se traduise par une augmentation de revenu. « Puissent les représentants des travailleurs à quelque titre que ce soit semer les graines de la cohésion professionnelle et sociale, afin que notre profession soit, malgré ses risques, très attrayante. Le code des douanes en relecture nous en donnera certainement les moyens », a conclu Yacouba Katilé.

Quant au représentant du Syntade, Aguissa Zouladéini Maïga, il a fait savoir que le mandat du bureau sortant est frappé de réussite. Il a souhaité le renforcement du dialogue social. Pour sa part, le directeur général des douanes, Aly Coulibaly, a félicité Yacouba Katilé pour son sens du devoir.

Par ailleurs, il a souhaité que le douanier soit sécurisé dans le cadre de l’exécution de ses missions. « Sans un climat apaisé, rien ne saurait se réaliser. C’est avec l’accompagne du syndicat que nous avons traversés des moments difficiles. La direction sera à l’écoute pour préserver un bon climat entre le syndicat et l’administration », a conclu le directeur général.

Aguibou Sogodogo

Source : Le Républicain 

(Visited 24 times, 1 visits today)