Présidentielle au Mali : Kati promet la victoire à Soumaïla

Le candidat Soumaïla Cissé à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain a été accueilli ce 14 juillet 2018 dans la soirée  à Kati par une foule en liesse mobilisée par le Secrétaire général de la section du parti URD, Dr. Madaou Diallo,  et ses hommes.

«Soumaïla Cissé, Kati vous assure la victoire le 29 juillet prochain », a déclaré Mamadou Traoré, Coordinateur de la campagne à Kati. Après avoir déclaré que Kati est la capitale de l’armée nationale, Soumaïla Cissé a demandé au public d’observer une minute de silence en la mémoire de tous les soldats tombés sur le champ de l’honneur. « Ce sont nos vaillants soldats qui meurent au front », a-t-il ajouté. Selon lui, rien ne sert d’acheter des avions militaires s’il n’y a pas de bon service de renseignement. « Nous allons renforcer le service de renseignement », a-t-il promis.

En parlant des conditions des militaires, Soumaïla Cissé a déclaré : « Nous allons construire des logements sociaux pour les militaires, nous allons aussi nous occuper des familles des soldats décédés, plus jamais elles ne seront expulsées de leurs maisons après le décès de leurs maris et nous n’allons pas leur donner seulement un sac de riz et 500 000 francs CFA. Nous allons également réinsérer les militaires retraités pour qu’ils puissent continuer de nourrir leurs familles. Enfin, nous allons construire des hôpitaux militaires »

Le candidat a aussi promis à Kati une route de qualité. « Toute l’économie du Mali passe par Kati, mais voyez l’état de la route. Nous, nous engageons à réaliser une route digne du nom », a-t-il ajouté. Dès qu’il sera élu Président de la République, Soumaïla Cissé s’engage à recruter tous ceux qui détiennent un diplôme d’enseignant. « On ne peut pas avoir 200 élèves dans la même salle de classe alors que des enseignants chôment. On ne peut pas non plus avoir des hôpitaux remplis de malades qui meurent tous les jours faute de soins alors que des docteurs chôment. Nous allons les recruter tous et l’Etat a ces moyens aujourd’hui », a-t-il souligné.

Enfin, Soumaïla Cissé a conclu son intervention en ces termes : « Nous avons décidé de supprimer les vignettes afin de réduire les tracasseries dans la circulation routière et permettre à ceux qui travaillent d’aller tôt dans leurs bureaux pour travailler et contribuer au développement économique du pays ».

Ousmane BALLO, Ziré-infos.com

(Visited 40 times, 1 visits today)