Visite de travail du Premier ministre en Guinée

Jeudi 24 mai 2018, la pendue de l’aéroport International Gbessia de Conakry affiche 13 heures 20 minutes, sous une température de 25 degré, lorsque l’avion transportant le Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA (SBM) et sa délégation atterri à Conakry. Au bas de la passerelle, le Chef du Gouvernement guinéen, M. Ibrahima Kassory FOFANA, venu tout droit de la cérémonie de passation de service avec son prédécesseur Mamadi Youla. Soumeylou Boubèye MAIGA y voit un symbole fort.

En effet, SBM s’honore du hasard du calendrier faisant de lui le tout premier Chef de gouvernement à rencontrer Monsieur FOFANA, nommé le 21 mai 2018, et fraîchement installé dans de ses fonctions de Premier ministre de Guinée. A l’évidence, ce symbole pourrait être la traduction, quelque part, de la qualité exceptionnelle des relations Mali-guinée, tant vantées, que la formule heureuse du Président Ahmed Sékou TOURE définit comme les « deux poumons d’un même corps ».

De l’aéroport de Conakry, le cortège des deux Premiers ministres s’ébranle en direction de Kaloum, la Commune abritant le palais présidentiel « Sékkoutouréya ». A son arrivée au palais servant de bureau et de résidence officielle au Chef de l’Etat Guinéen, Soumeylou boubèye MAIGA est accueilli par le professeur Alpha CONDE dans une ambiance empreinte de chaleur et de fraternité, traduisant la profondeur historique et la solidité des liens séculaires unissant le Mali et la Guinée.

La sécurité et la coopération transfrontalière au cœur des échanges
A sa sortie d’audience, Soumeylou Boubèye MAIGA a indiqué à la presse qu’il était porteur de message du Président Ibrahim Boubacar KEITA, à son aîné, frère et ami, le Président Alpha CONDE. Le Premier ministre malien a d’abord rendu hommage au Président Alpha CONDE dont l’action, a-t-il dit, fait partie de celles qui ont contribué, à son jeune âge, à structurer son propre engagement politique.
Il a ensuite indiqué avoir entretenu le Chef de l’Etat guinéen de la situation sécuritaire au Mali où la Guinée déploie un contingent militaire sous la bannière de la MINUSMA. Soumeylou Boubèye MAIGA a enfin affirmé qu’il a fait un point actualisé de la situation politique, sous l’angle de la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation au Mali et de la préparation du processus électoral de 2018.
Pour le Premier ministre MAIGA, sa venue à Conakry se justifie par les liens indissolubles qui unissent les peuples guinéen et malien. Dans le contexte des défis à la sécurité et des menaces transnationales, le Mali et la Guinée sont déterminés à renforcer leur coopération transfrontalière pour mieux prendre en charge les dangers liés à l’explosion de l’orpaillage traditionnel à leur frontière commune, aux trafics illicites et à la lutte contre le terrorisme.

Evoquant les incidents enregistrés ces dernières semaines entre communautés frontalières, le Premier ministre Soumeylou Boubèye MAIGA a indiqué que ces épisode regrettables ne peuvent altérer, fort heureusement, la qualité des relations bilatérales guinéo-maliennes. Toutefois, les deux gouvernement vont bientôt engager des actions concertées de manière à circonscrire ces situations fâcheuses dont l’occurrence est de nature à influer négativement sur la politique de bon voisinage, si chère aux deux pays.

Sur toutes les questions que le Premier ministre lui a exposées, le Président Alpha CONFDE a estimé que le Mali est sur la bonne dynamique, et a rappelé la nécessité de renforcer la stabilité de notre pays dans la démocratie et la sécurité.
Dans cette optique, le professeur Alpha CONDE a réitéré son soutien au Mali pour tous les efforts qui sont faits et pour les progrès accomplis, a conclu le Premier ministre.

Le Premier Ministre était accompagné par le Ministre des Mine et du Pétrole, Pr Tiémoko Sangaré, de la Sécurité et de la Protection civile, Général de Division Salif TRAORE, et du Président du Haut Conseil des Maliens de l’Extérieur, M. Habil SYLLA.
Par cette visite à Conakry, Soumeylou Boubèye MAIGA boucle ainsi la tournée diplomatique qui l’a conduit depuis janvier au Maroc et dans les sept pays limitrophes du Mali. L’objectif de cette série de visite est de renforcer la concertation et le dialogue avec les hautes autorités des pays du voisinage sur les sujets d’intérêt commun, avec en toile de fond la redynamisation de la politique de bon voisinage sur la base de relations politiques et économiques fortes et confiantes, prenant en compte les enjeux stratégiques bilatéraux et régionaux et globaux.

Cellule Communication de la Primature

(Visited 17 times, 1 visits today)