IBK

Mali : La candidature d’IBK, l’équation qui fait des vagues

La Coalition pour l’alternance et le changement exige des élections régulières et l’égal accès à l’ORTM (Office de radiodiffusion télévision du Mali). Elle projette de battre le pavé, le 2 juin prochain, pour exprimer la volonté de l’alternance et le changement au Mali.

La plénière tenue le mardi dernier à la Pyramide du Souvenir, par les responsables de la Coalition pour l’Alternance et le Changement autour d’un avant-projet de « Programme minimum commun de l’alternance », marque l’esquisse d’un lendemain, d’un autre Mali. La victoire est certaine, car les acteurs qui ont mis en place cette Coalition le 29 avril dernier, sont pour l’essentiel d’anciens membres de la Plateforme Antè Abanna (le courant de contestation qui a contraint le président de la République à renoncer son projet de révision constitutionnelle en aout 2017). La Coalition pour l’Alternance et le Changement est un ensemble de partis politiques, d’associations et de leaders d’opinion, qui considèrent que « l’alternance est un impératif de survie et de sécurité nationale » pour le Mali. Pour cette Coalition l’alternance est un objectif à atteindre dans deux mois, c’est-à-dire à la faveur de l’élection présidentielle de juillet 2018. Son probable candidat, le chef de file de l’opposition Soumaïla Cissé, qui a été investi par son parti l’Union pour la République et la Démocratie (URD) le samedi 12 mai 2018 au stade du 26 mars, pourrait être élu, si le ratissage à l’actif de cette Coalition se maintenait. Toutefois, la candidature du Président IBK, soutenue par une Plateforme d’Alliance électorale et politique, fait des vagues, provoquant une cassure au sein de l’Adema PASJ, des fissures dans le PDES (Parti pour le développement économique et la solidarité) proche de l’ancien Président ATT, et des transfuges à la CODEM (Convergence pour le Développement du Mali) de Housseyni Amion Guindo Poulo. C’est dire que le Président sortant Ibrahim Boubacar Kéita n’a pas encore dit son dernier mot, et que la Coalition pour l’Alternance et le Changement a du pain sur la planche.

B. Daou

Source : Le Républicain 

(Visited 100 times, 1 visits today)