Moussa Mara

Moussa Mara, lors d’un échange avec les étudiants de l’université ABS : « Je serai radical ! »

«Je serai radical !» Ce sont ces propos que l’ancien Premier ministre et candidat du pari Yelema à l’élection présidentielle du 29 juillet prochain, Moussa Mara, a tenus ce 16 mai 2018 lors d’une conférence débats avec les étudiants de l’université African Business School (ABS) dans les locaux dudit établissement.

Ensemble, Moussa Mara et les étudiants ont échangé sur le rôle de la jeunesse ; son éducation et sa formation ; son orientation ; des problèmes liés aux développements ; de la mauvaise gouvernance ainsi que plusieurs autres questions d’intérêt public.

Dans son exposé, l’expert comptable a appelé la jeunesse à prendre ses responsabilités pour s’adapter au mouvement du monde. « Vous savez, il y a trois à quatre facteurs qui entravent la réussite des jeunes dans la vie, surtout chez nous au Mali. Il y a la non scolarisation ou alors ceux qui sont allés à l’école et ne terminent pas leur cycle ; le mauvais choix dans l’orientation après le bac et le manque de l’excellence », a-t-il précisé.

L’ancien Premier ministre a également demandé à la jeunesse d’avoir l’intelligence des situations et d’en tirer profit.  « Il faut savoir ce qui est bien pour vous», ajoute t-il. Parlant de la gestion du pays, Moussa Mara pense que le Mali a perdu sa valeur d’antan qui était ‘’l’honnêteté, la justice et le courage’’. « Malheureusement le Malien est devenu le contraire de tous ce qu’il devait être », a-t-il déclaré.

Toutefois pour retrouver ce Mali d’avant, Moussa Mara promet de faire régner la rigueur à tous les niveaux de l’Etat, une fois aux affaires. « Je serai radical » dit-il. Selon lui, il faut lutter contre la corruption au haut niveau de l’Etat pour que le droit des uns et des autres soit respecté. « Quand une personne détourne quelque part, il y en a une autre qui perd quelque chose au même moment. Et cela est, je trouve, plus grave que le terrorisme et tous les maux que vous voulez ».

Lors de cette rencontre, Moussa Mara a répondu aux questions des étudiants pendant au moins deux heures de temps. Une chose que la directrice de l’université African Business School a appréciée à sa juste valeur. « Nous sommes très heureux de l’avoir ici avec nous parce que cela est un honneur pour nous de voir un ancien Premier ministre échanger avec nos étudiants au sein de notre l’établissement. Cela est un geste fort qu’il faut saluer », a-t-elle souligné.

Amadou Kodio, Ziré-infos.com

(Visited 140 times, 1 visits today)