Bréhima Noumoussa Diallo, Directeur Général de l’INPS

INPS : Les recettes en augmentation de 13,51% comparées à l’exercice 2016

L’Institut National de Prévoyance Sociale (INPS) a tenu sa 87ème session ordinaire du Conseil d’Administration le vendredi 11 mai 2018. Il s’agissait pour les administrateurs réunis autour du PCA, Mamadou Sinsy Coulibaly et du Directeur Général, Bréhima Noumoussa Diallo, d’examiner et d’adopter le rapport d’activités 2017 de l’INPS. Il ressort qu’en 2017, le nombre de cotisants inscrits aux régimes gérés par l’INPS est passé de 281 755 en 2016 à 310 640 en 2017, soit une hausse de 10%. Quant aux recettes, elles ont connu une augmentation de 13,51% comparée à l’exercice 2016.

Le président du Conseil d’administration, Mamadou Sinsy Coulibaly, dans son discours d’ouverture, a rappelé que le programme d’activités 2017 a été élaboré et exécuté autour d’activités majeures émanant du plan stratégique 2014-2023 de l’INPS. Sa mise en œuvre, poursuit-il, a permis à l’INPS de connaître entre autres des avancées majeures en matière de protection sociale. Sur trente-six activités programmées en 2017, dix-huit ont été entièrement exécutées, onze le sont partiellement et sept non exécutées.
Les réalisations de l’exercice 2017 se présentent sommairement comme suit :
Au plan de la couverture sociale, le nombre de cotisants inscrits aux régimes gérés par l’INPS est passé de 281 755 en 2016 à 310 640 en 2017 connaissant ainsi une hausse de 10%. Le nombre d’adhérents aux régimes de l’assurance volontaire a atteint 4 986 assurés directs.

Au compte des structures sanitaires, les consultations médicales ont concerné 107 745 personnes en 2017 contre 150 454 en 2016. Concernant l’amélioration de la qualité des services rendus aux usagers, la télé-déclaration a été installée chez plus de 1035 employeurs et un partenariat a été noué avec un opérateur de téléphonie mobile pour le paiement par transfert monétaire des pensionnés de certaines zones d’insécurité. Sur la maitrise des charges techniques, un programme de contrôle physique des bénéficiaires de pension a permis de suspendre le paiement de plus de 5000 pensions. ;
Dans le domaine de la délégation de gestion de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO), les prévisions de recettes ont été réalisées à hauteur de 95% et tous les prestataires de soins ont été remboursés dans les délais contractuels.
L’année 2017 a été aussi marquée par le recrutement de nouveaux agents pour pallier les insuffisances en nombre d’agents et en compétence des structures, la tenue de la convention franco-malienne de sécurité sociale après plusieurs années d’attente.

Autres activités en 2017, ce sont la réalisation de l’étude actuarielle de l’ensemble des branches des régimes par l’INPS, la poursuite de l’apurement du fichier des employeurs et la relance des débiteurs, la poursuite du programme de gestion des comptes individuels, les campagnes d’information et de sensibilisation des usagers, avec un accent particulier sur promotion de d’assurance volontaire et l’AMO.

Sur le plan des finances, Mamadou Sinsy Coulibaly a indiqué qu’au titre des recettes, sur une prévision de 154 506 970 000 FCFA, il a été encaissé 154 475 552 396 FCFA, soit un taux de réalisation de 99,9%.
« Ces recettes sont en augmentation de 13,51% comparées à l’exercice 2016 », précise-t-il. Au compte des prestations servies, les dépenses sont de 69.815.247.842 FCFA contre une prévision de 70.212.516.080 FCFA, soit un taux de d’exécution de 99%. Ces dépenses techniques sont en augmentation de 7% comparées à l’exercice 2016. « Ces efforts seront donc poursuivis en vue d’améliorer les performances de recouvrement des cotisations, de diversifier les ressources et de maitriser l’ensemble des charges », rassure le président du conseil d’administration.

A noter qu’au cours de cette 87ème session ordinaire du conseil d’administration de l’INPS, Mamadou Sinsy Coulibaly a passé le témoin à Yacouba Katilé.

Daouda T. Konaté

Source : Le Challenger

(Visited 17 times, 1 visits today)