Mourad Medelci, le ministre des Affaires étrangère algérien

Attaque contre l’ambassade d’Algérie à Bamako : l’ambassadeur du Mali convoqué à Alger

Le ministère des Affaires étrangères a convoqué, jeudi, l’ambassadeur du Mali en Algérie pour lui demander des explications sur l’attaque contre le siège de l’ambassade algérienne à Bamako par des citoyens maliens, a indiqué le porte-parole du MAE, Abelaziz Ben Ali Chérif.

Ce dernier a précisé que le ministère malien des Affaires étrangères avait, auparavant, convoqué l’ambassade d’Algérie à Bamako pour l’aviser que les autorités maliennes avaient décidé d’ouvrir une enquête sur ces événements, que Ben Ali Chérif qualifie de «regrettables».

Pour rappel, l’ambassade d’Algérie à Bamako a été attaquée et saccagée mercredi par des groupes de jeunes désignés par les médias maliens comme étant des réfugiés clandestins qui avaient été expulsés d’Algérie. Ces médias affirmaient que les auteurs des saccages «protestaient contre les traitements qu’ils ont subis et les conditions de leur expulsion» et qu’ils seraient «plusieurs centaines d’expulsés» à avoir manifesté «leur mécontentement devant l’ambassade d’Algérie au Mali».

Or, selon nos informations, la manifestation qui a visé l’ambassade d’Algérie a été menée par des dizaines de délinquants, dont certains sont connus des services de sécurités maliens.

Selon nos sources, cette agression préluderait à des actions autrement plus dangereuses, visant à pousser l’Algérie à intervenir au Mali, ravagé par la guerre civile depuis plus de quatre ans. Notre source a révélé qu’il se passait des choses étranges depuis quelques jours dans les régions de Ménaka, Kidal et Agadez, en notant que l’Algérie devra surveiller de très près «l’angle mort de l’extrême Sud-Ouest libyen».

R. M.

Source : algerie patriotique

(Visited 79 times, 1 visits today)