Pierre Buyoya, Haut représentant de l'Union Africaine pour le Mali et le Sahel

Pierre Buyoya, Haut représentant de l’Union Africaine pour le Mali et le Sahel : ‘’Il faut créer les conditions pour la tenue des élections au Mali avant que le pays ne sombre dans d’autres problèmes’’

Le Haut représentant de l’Union Africaine (UA) pour le Mali et le Sahel, l’ancien Président Burundais Pierre Bouyoya, a animé, le lundi 19 février 2018 à l’hôtel Laico Elfarouk ex Kempesky, une conférence de presse qui a été l’occasion pour le haut représentant de passer au peigne fin la situation politico- sécuritaire du pays et dans le Sahel. Il s’est prononcé sur les futures échéances électorales au Mali qui, selon lui, doivent se tenir aux dates fixées afin d’éviter au pays de sombrer dans d’autres problèmes.

Pierre Buyoya, haut représentant de l’Union Africaine (UA) pour le Mali et le Sahel a entamé ses propos en mettant en exergue les multiples efforts consentis par sa structure pour le retour de la paix au Mali. Des efforts qui selon lui ont été rendus possibles grâce à la collaboration du gouvernement malien qui ne ménage aucun effort pour la réalisation de « cette gigantesque œuvre qu’est le retour de la paix qui ne sera jamais une réalité sans la bonne coopération de tous les acteurs du maillon ». L’ancien président Burundais a fait savoir que sa structure a organisé plusieurs activités durant l’année 2017, des activités rentrant dans le cadre de la formation des populations. Pour l’année 2018, il dira que les efforts continueront afin que le pays retrouve la quiétude mais aussi au sein de tous les pays du Sahel. Le representant de l’UA a expliqué qu’il vient de boucler une mission dans la région de Mopti qui lui a permis de visiter le centre opérationnel du G5 Sahel et d’échanger avec les éléments composants cette force et sur laquelle il fonde beaucoup d’espoir. Il a invité la population à une étroite collaboration avec les forces de G5 Sahel sans laquelle ils ne pourront jamais glaner des résultants escomptés. Le patron de la Misahel a noté que l’Union Africaine lors de son dernier sommet a envisagé plusieurs innovations notamment l’autofinancement des activités de l’organisation sans faire recours à aucun Etat hors du continent. Conscient du retard accusé dans la mise en œuvre de l’accord d’Alger, le haut représentant de l’UA pour le Mali reste persuadé du bien fondé de cet accord tant vilipendé par certains maliens. Quant aux prochaines échéances électorales au Mali, Pierre Buyoya est favorable à la tenue des élections conformément aux dates fixées par le gouvernement même si certaines parties du pays restent inaccessibles à cause de l’insécurité. « Il faut créer les conditions pour la tenue des élections au Mali avant que le pays ne sombre dans d’autres problèmes. L’organisation des élections est la prérogative du gouvernement malien et mon souhait est qu’elles se déroulent sur toute l’étendue du territoire », a indiqué l’ancien président Burundais.

Moussa Samba Diallo

Source :  Lerepublicainmali

(Visited 75 times, 1 visits today)