Dr. Kalfa Sanogo

Koulikoro : Tous les honneurs pour Kalfa Sanogo !

« Kalfa, un homme intègre, un homme de rigueur, un homme d’une responsabilité élevée et d’un caractère social avéré ; c’est un homme sur lequel le Mali peut compter ». Les mots ont manqué à ces responsables de la ville de Méguétan (Koulikoro), venus au baptême des promotions générales de licences 2013-2016 de l’Institut Polytechnique Rural/Institut de formation et de Recherche Appliquée (IPR/IFRA) de Katibougou. Une promotion qui porte désormais le nom de Dr. Kalfa Sanogo, maire de la Commune urbaine de Sikasso. C’était ce 10 Février dans l’enceinte dudit Institut à Koulikoro sur le thème : « La sécurité alimentaire à l’heure du changement, quel rôle des agents formés à l’IPR ».

Une retrouvaille joyeuse et une pluie de témoignages sur les qualités de l’homme ! Ancien Directeur Général de l’IPR/IFRA de Katibougou entre 1978 et 1981, le nom de Dr. Kalfa Sanogo s’y trouve toujours. Son passage glorieux et sa rigueur dans le travail ont fait de l’homme une référence dans l’administration malienne, particulièrement au sein de l’IPR/IFRA, d’où l’initiative de baptiser ces promotions à son nom. C’est aux environs de 11 heures que le maire de Sikasso, Dr. Kalfa Sanogo, a été accueilli dans la cour de l’IPR/IFRA par l’administration, les étudiants, des amis et des anciens collaborateurs.

Après les mots de bienvenue du maire de la Comme urbaine de Koulikoro, Elu Diarra, le Directeur Général de l’IPR/IFRA, Mahamoudou Famanta, a précisé : « Kalfa a été mon Directeur et pendant le temps qu’on a fait ensemble, j’ai su remarquer de lui des qualités exceptionnelles. C’est un repère, un homme de vision, un homme humble et un exemple dans l’administration malienne ». Mahamoudou Famanta, a aussi rappelé que l’IPR/IFRA de Katibougou, de sa création en 1965 à nos jours, a mis sur le marché d’emploi, plus de 12 mille diplômés. Aujourd’hui, l’Institut assure la formation à plus de 10 milles étudiants venus de 18 pays africains.

En ce qui concerne ces promotions de 2013-2016, ils sont au nombre de 170 étudiants, originaires du Mali, du Niger et du Tchad, à décrocher leurs diplômes de licence. « Cette cérémonie marque le début d’une carrière professionnelle pour chacun de nous en tant qu’agent rural et le choix de Kalfa est pour nous, un challenge à relever. Il n’est pas donné à qui veut de porter le nom de Dr. Kalfa Sanogo. C’est un modèle à suivre et nous devons faire tout pour révéler ce défi », a déclaré Joël Tao, président des promotions.

Selon M. Ouloguem, Représentant du Gouverneur de Koulikoro, il est très difficile de parler de toutes les qualités de Kalfa Sanogo. «C’est quelqu’un qui sanctionne quand il faut sanctionner. C’est pourquoi on dit qu’il est rigueur. C’est sur le terrain et à l’œuvre qu’on l’apprécie. Mais sachez également que Kalfa Sanogo a été excellent du premier cycle jusqu’à sa sortie de l’école», a-t-il ajouté.

Kalfa, un homme qui peut faire avancer le Mali !

Cette cérémonie a été un moment idéal pour parler suffisamment des qualités du parrain aux étudiants. Ainsi, Abdoulaye Dagamaïssa, ancien collaborateur à l’IPR, a rappelé dans ses témoignages : « Avec Kalfa, c’était la rigueur, la discipline et le sérieux dans le travail. Kalfa Sanogo est un Baobab et c’est une lourde responsabilité pour vous (étudiants) de baptiser vos promotions à son nom ». Quant à Dr. Mahamadou Touré, il a ajouté : « La particularité de Kalfa Sanogo, c’est qu’il est un homme social qui garde bien ses relations. Je l’ai côtoyé et j’ai découvert en lui, un homme de vision qui peut faire avancer le Mali ».

En prenant la parole avec un air serein, Dr. Kalfa Sanogo a exprimé sa joie et sa satisfaction pour cette reconnaissance envers sa personne. «Que les étudiants se souviennent de moi encore, c’est tout simplement merveilleux et je ne vais pas l’oublier. Ce geste va me marquer pour toujours. Je pense que c’est un défi que vous vous êtes lancés, chers enfants», a-t-il souligné.

Selon lui, rien ne peut se construire sans la rigueur, le sérieux et la reconnaissance de soi-même. « Seul le travail bien fait, pourra sauver notre patrie », a-t-il ajouté. La cérémonie a pris fin par des remises symboliques des attestations à certains récipiendaires. En retour, les étudiants ont décerné un cadeau au parrain, Dr.  Kalfa Sanogo.

Ousmane BALLO, afrikinfos

(Visited 161 times, 1 visits today)