Mali : La folle sexy désirée par tout le monde

Très sollicitée de nuit, F. T. est une folle dotée d’un fessier à la Kim Kardashian, sexy en diable. Elle fait la pluie et le beau temps dans un quartier de la Commune IV. Elle est plutôt la proie sexuelle de beaucoup de jeunes du quartier. Mais, aux dernières nouvelles, certains patrons de la ville, semble-t-il, s’en sont mêlés pour assouvir leur désir sexuel.

Désir sexuel seulement ? On ne saurait le dire quand on mesure les moyens financiers dont disposent certains de ses clients de nuit. On finit aisément par croire que ce sont des hommes qui croient aux prédictions de leurs marabouts ou charlatans qui leur prescrivent qu’en couchant avec une folle, leur notoriété serait grande ou qu’ils seraient à l’abri de beaucoup de choses.

Le pantalon jean que F. T. porte toujours laisse voir ses rondeurs qui ne laissent pas beaucoup d’hommes indifférents. La trentaine légèrement entamée, elle est connue de tous dans le quartier pour sa gentillesse et sa disponibilité à accomplir les tâches ménagères des familles voisines le jour. Histoire pour elle de se payer à manger souvent. Du fait qu’elle ne jouit pas de toutes ses facultés, les gens ont peur de l’engager comme servante.

D’ailleurs, elle n’est pas souvent dans son état normal, c’est pourquoi elle s’échappe souvent avant même de terminer la tâche confiée. Son histoire est pathétique car on raconte qu’elle aurait couché avec le mari de sa meilleure amie et dans le lit de celle-là. Cette dernière, blessée dans son amour-propre, aurait eu comme seul recours les formules magiques des marabouts de nos savanes ancestrales pour lui jeter un mauvais sort. C’est pourquoi elle serait dans cet état.

Des photos compromettantes

Si le jour, notre F. T. est utilisée pour des services domestiques, la nuit la donne change. En effet, la fille est l’objet de toutes les sollicitations nocturnes. Chacun souhaite l’avoir pour quelques minutes de partie de jambe en l’air. Lycéens, ouvriers, chacun s’active pour l’avoir dans son filet. Est-ce la seule fille du quartier ? Absolument pas, mais une superstition fait croire qu’en couchant avec elle, on gagne en notoriété et on gravit les échelons dans son métier.

Du coup, beaucoup de personnes ont pour cible la folle F. T. De hauts cadres de l’administration malienne sont passés par là. Au quartier, les lycéens n’arrivent plus à mettre la main sur elle tant elle est sollicitée par ces VIP. A une heure tardive, ce sont des grosses cylindrées qui font la queue dans son carré.

Mais surprise : depuis une semaine, F. T. se promène avec la photo en exergue sur son téléphone de certains responsables du pays. Elle dit à qui veut l’entendre que ce sont des photos qui ont été prises par elle-même. Malgré son handicap, il est difficile de ne pas la croire, car la manière dont certaines photos sont prises ne souffre d’aucune ambiguïté.

La galerie de F. T. risque de détruire beaucoup de foyers. Les noms d’un ministre, d’un grand douanier et d’un richissime commerçant sont cités. L’on apprend de source proche de l’affaire que certaines femmes qui soupçonnaient déjà leurs maris ont pris les devants. Les disjoncteurs risquent de sauter.

Affaire à suivre

Abdourahmane Doucouré

Source : La Sirène

(Visited 114 times, 1 visits today)