Kalfa Sanogo, Maire de Sikasso

Le maire Kalfa à IBK : « Tout succès a plusieurs géniteurs…

Lors de la cérémonie de lancement des travaux de l’autoroute 2×2 voies de la traversée de la ville de Sikasso. Le maire de la commune urbaine de Sikasso, M. Kalfa Sanogo a craché ses quatre vérités au Président IBK en face. Une chose qui a surpris tout le monde. C’était le mercredi 22 novembre 2017. Nous vous livrons l’intégralité de son discours.

 Mot de bienvenue à S.E. Monsieur le Président de la République, Chef de l’Etat Sikasso 22 novembre 2017

Excellence M. le Président de la République et cher frère, je voudrais, à l’entame de mon propos, au nom des populations de la capitale de la 3e région et du Kénédougou, au nom des autorités coutumières et du Conseil municipal, souhaiter, à vous-même et à l’importante délégation qui vous accompagne, la bienvenue chez vous, à Sikasso. La cité verte, comme vous pouvez le constater, vous accueille à bras ouverts, avec enthousiasme et tous les honneurs dus à votre rang.
Excellence M. le Président, vous vous souvenez qu’en décembre 2011, en plein mois de carême, puis en juillet 2013 alors que vous n’assumiez pas encore les lourdes charges qui sont les vôtres aujourd’hui, nous vous avions accueilli avec la même ferveur. C’est juste à côté, dans l’enceinte stade Babemba Traoré qui jouxte cet espace, qu’en juillet 2013 une marée humaine en liesse vous a honoré. Vous m’avez, en cette circonstance, fait un geste inoubliable en disant devant cet innombrable public que ce que j’avais fait pour vous, pour votre campagne électorale, même votre parti, le RPM, n’avait pas fait la moitié de la moitié, c’est-à-dire le quart. Et vous avez ajouté ce jour-là que vous seriez ingrat en ne le disant pas ici devant les miens.
Notre chère épouse, Ami Maïga, a rappelé souvent à ceux qui l’avaient oublié ou ne le savaient pas qu’au moment où la cour à Sébénicoro était désertée, y compris par ceux desquels on ne pouvait s’y attendre, Kalfa était présent. Mais, comme le dit l’adage, tout succès a plusieurs géniteurs. Et pour paraphraser : nous fûmes quand d’autres n’y étaient pas.

Ceci dit, votre visite, Excellence Monsieur le Président, Sikasso l’a attendue depuis longtemps. Nous comprenons que la bousculade dans votre calendrier, souvent par des rendez-vous imprévus mais hautement sensibles, ne vous a pas permis d’être parmi nous plus tôt.
J’espère et formule le vœu que ce séjour dans notre région et dans sa capitale soit des plus agréables et des plus fructueux.
Comme toute œuvre humaine, il se peut que tout ne soit pas parfait dans l’organisation, mais je voudrais d’avance compter sur votre compréhension et votre indulgence pour d’éventuelles imperfections.
Plusieurs activités sont au programme durant votre séjour, qui participent toutes au développement économique et social du cercle de Sikasso. Qu’il s’agisse du lancement des travaux d’élargissement, en 2 fois 2 voies, de la RN7 dans son tronçon qui traverse la ville, du lancement de la campagne nationale de vaccination du cheptel, de l’inauguration des infrastructures de conservation de la pomme de terre, produit aujourd’hui stratégique dans l’économie locale et nationale, de l’inauguration de la station de pompage d’eau de Missirikoro, qui renforce ainsi la sécurité de la fourniture d’eau potable dans la commune de Sikasso ; ici, en ma qualité de Président de l’Association d’amitié Mali-Danemark (AMADA) depuis 1997, il convient de magnifier la coopération danoise grâce à laquelle la grave pénurie d’eau qu’a vécue Sikasso depuis des décennies n’est plus qu’un lointain cauchemar. Enfin, de l’inauguration du pont charnière entre les cercles de Koutiala et de Sikasso, élément stratégique du désenclavement et de la région et du pays.
Je voudrais terminer en remerciant tous ceux qui sont sortis massivement ou qui ont fait le déplacement, parfois sur des longues distances pour accueillir notre illustre hôte. 

 

Ben Abdoulaye

Source : L’Enquêteur

(Visited 5 times, 1 visits today)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.