Projet d’amélioration de la productivité de l’arachide au Mali : Une initiative appréciée par des femmes de Karan !

A Karan, une localité située à 95 km de Bamako dans le cercle de Kangaba, le Projet d’amélioration de la productivité de l’arachide chez les petits exploitants agricoles constitue un vrai bonheur pour les femmes réunies en coopérative, grâce à l’introduction de quatre nouveaux types de semences améliorées dans la culture de l’arachide. Il s’agit de ICGV 86124 (Nièta Tiga) ; ICGV 86024 ; ICGV 86015 (Yiriwa Tiga) et Fleur 11 (Allah sôn). Ce projet porteur est une initiative de Plan International Mali et de l’Institut International de Recherche sur les Cultures des Zones Tropicales semi-arides (ICRISAT). De 17 tonnes production à la première année d’expérimentation, la coopérative des femmes a récolté 56 tonnes en 2016.

La particularité de ces variétés de semences d’arachide, selon le Directeur Unité de Programmes, Bakary Coulibaly, est le rendement très élevé et leurs capacités à résister à l’Aspergillus flavus principal responsable de l’aflatoxine un produit cancérigène qui peut causer divers types de cancer chez l’homme, notamment celui du foie.

Pour étendre la culture de ces nouveaux types de semences d’arachide très productives et résistantes à l’Aspergillus flavus, une foire semencière de l’arachide (exposition) a été organisée ce jeudi 22 juin 2017, à Karan dans le cercle de Kangaba. Au cours de cette rencontre, les femmes ont présenté les résultats de la campagne de l’année précédente, le rendement et la qualité de l’arachide produit par les 19 groupements constituant la coopérative.

Au cours de la rencontre, les techniciens du projet ont également expliqué les quatre variétés de semences aux autres femmes venues des villages voisins. Les questions de l’assistance ont tourné autour de la productivité et les qualités nourricières de l’arachide.

Selon Bakary Coulibaly, Directeur Unité de Programmes, le Projet d’amélioration de la productivité de l’arachide chez les petits exploitants agricoles  qui est à sa quatrième année, a enregistré des résultats encourageants. « A la première année, 17 tonnes ont été produites. Quant à cette année, ce sont 56 tonnes d’arachide qui ont été récoltées par les productrices », a déclaré Bakary Coulibaly.

Pour lui, Plan International Mali, fidèle à sa mission de protection des enfants, s’est investi dans ce programme avec ICRISAT pour renforcer les capacités financières des femmes afin qu’elles puissent subvenir aux besoins des enfants. Pour aider les coopératives de femmes, avance-t-il, Plan International Mali a organisé des séances de formation et des partages d’expérience avec d’autres femmes. Afin, le Directeur Unité de Programmes a souligné que le partenaire, ICRISAT, s’est engagé à doter les femmes dans les années à venir, d’équipements de transformation de l’arachide.

Djanguina A Kéïta, Adjoint au maire de Karan et le représentant du chef de village, Djibril Kéïta, ont tous salué cette initiative qui contribue à l’amélioration les conditions de vie de la population, particulièrement celles des femmes. Toutefois, ils ont invité les femmes à s’approprier de ce projet pour le développement de la commune de Karan.

Il faut préciser que ces nouvelles variétés de semences de haut rendement visent à améliorer la productivité de l’arachide au Mali, au Ghana et au Nigeria. Ainsi au Mali, le projet a démarré dans la zone de Sanankoroba avant de s’étendre sur le cercle de Kangaba.

Ousmane BALLO

 afrikinfos.net

(Visited 118 times, 1 visits today)